En poursuivant votre navigation sur ce site,
vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Mobivia, membre du nouveau Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR)

27 janvier 2017

Le ministère de l’intérieur a nommé le 23 janvier dernier les membres du nouveau Conseil National de la Sécurité Routière. Au titre de l’engagement historique de Norauto et de l’expérience de l’ensemble du réseau de Mobivia en matière de sécurité routière, l’entreprise est sollicité pour participer aux réflexions sur les sujets comme les usagers vulnérables ou le véhicule de demain.

 

Le Conseil National de la Sécurité Routière constitue un organe important de gouvernance des sujets de sécurité sur la route en France. Mandaté pour 3 ans, il est constitué d’élus, de Fédérations professionnelles, d’associations et d’entreprises, autant d’experts de divers horizons rassemblés pour apporter leur expérience et leur regard sur le sujet de la sécurité routière et faire avancer les problématiques avec le plus d’éléments d’informations possible.

Mobivia pourra donc faire part de toute son expertise sur les sujets tels que les équipements de sécurité (éthylotests, équipements vélos et scooters..), l’usure et la résistance des pneumatiques, l’entretien des deux-roues, le contrôle technique… mais aussi sur toutes les questions d’avenir de la mobilité dans lesquels la sécurité aura toute sa part  : véhicule connecté, e-call, vélo à assistance électrique…

4 commissions de travail thématiques sont d’ores et déjà annoncées. Parmi celles-ci, un groupe de réflexion sur les “usagers  vulnérables”, qui développera les sujets autour des deux-roues, mais aussi tous les nouveaux moyens de mobilité tels que trottinettes, gyropodes… qui se développent et qui doivent prendre leur place sur la route. Une autre commission sera dédiée au véhicule de demain : connecté, autonome, innovant, au sein de laquelle Mobivia pourra partager toutes ses convictions et engagements.

Retrouvez ici le communiqué de presse du CNSR